Défenseurs des droits humains

8 février 2021
Les Amis de la Terre et partenaires
Alors que la France a adopté en 2017 une loi pionnière visant à prévenir les violations des droits humains résultant des activités des entreprises tout au long de leurs chaînes de valeur mondiales, la sécurité des défenseur.se.s des droits humains (DDH) est fortement mise en danger dans le cadre de deux projets à grande échelle développés par deux multinationales françaises. Avec 52 autres organisations internationales, SystExt a souhaité apporter son soutien à une déclaration commune demandant au gouvernement, aux tribunaux et aux entreprises français de prendre des mesures afin que la loi sur le devoir de vigilance soit mieux respectée et qu'une attention particulière soit portée aux risques encourus par les DDH.